Ptose mammaire

Qu’est ce qu’une ptose mammaire ?

La ptose mammaire est définie par un affaissement de la glande et une distension de la peau qui l’enveloppe. Le sein est en position trop basse. La ptose peut exister d’emblée mais survient le plus souvent après un amaigrissement important ou au décours d’une grossesse avec allaitement.  Il arrive qu’elle soit accompagnée d’une hypertrophie ou une hypoplasie mammaire.

Quels sont les principes de l’intervention de la ptose mammaire?

L’intervention chirurgicale a pour but de remettre l’aréole et le mamelon en bonne position, de reconcentrer et d’ascensionner la glande et de retirer la peau excédentaire afin d’obtenir deux seins harmonieux, joliment galbés et ascensionnés . L’importance des cicatrices  dépendra de l’ampleur de la ptose à corriger (péri aréolaire, verticale, en T inversé) 

 Quel est le déroulement de l'intervention?

Outre les examens pré-opératoires habituels, il peut être utile de vérifier l’imagerie mammaire (mammographie, échographie).

L’intervention s’effectue sous anesthésie générale,

L' hospitalisation est de 24 à 48H .

La technique utilisée sera fonction de  l’importance de la ptose du sein ainsi que de sa forme :  

  • Ptose mammaire peu importante avec volume insuffisant : la pose d'implants mammaires peut donner un résultat correct avec une rançon cicatricielle minime.
  • Ptose mammaire modérée isolée : technique dite « verticale »  permettant d’enlever la peau en excès. On peut également y associer des prothèses mammaires   en cas de volume jugé trop petit.
  • Ptose mammaire importante associée ou non à une hypertrophie mammaire : technique avec cicatrices en « T inversé » (ou ancre marine). Là encore on peut parfois y associer la pose d'implants pour augmenter le volume de la poitrine.

     

Quelles sont les suites? 

Les suites opératoires sont en général peu douloureuses, ne nécessitant que des antalgiques simples. La sortie a lieu 24 à 48 heures après l’intervention, puis la patiente est revue en consultation deux à trois jours plus tard.

Il convient d’envisager une convalescence d’une durée de 7 à 10 jours. On conseille d’attendre un à deux mois pour reprendre une activité sportive.

Le résultat ne peut être jugé qu’à partir d’un an après l’intervention : la poitrine a alors le plus souvent un galbe harmonieux et naturel, symétrique ou très proche de la symétrie. Il convient simplement d’avoir la patience d’attendre le délai nécessaire à l’atténuation des cicatrices et d’observer pendant cette période une bonne surveillance, au rythme d’une consultation environ tous les trois mois pendant un an.

Dans la très grande majorité des cas, cette intervention, bien étudiée au préalable et correctement réalisée, donne un résultat très appréciable. Ce type de chirurgie n’est pas remboursé pas l’assurance maladie. 

Naviguez vers...